18.05.20 - Chez Lingerie mon amour, les sous-vêtements aussi ont droit à leur "quarantaine"

https://www.phalempin.fr/2020/05/18/chez-lingerie-mon-amour-les-sous-vetements-aussi-ont-droit-a-leur-quarantaine

Après une carrière dans le marketing, la vente et la communication, Marie Vallez, rattrapée par la fibre commerçante, décidait de lancer Lingerie mon amour en 2019. A l’automne, c’est l’aboutissement : elle ouvre enfin sa boutique à Phalempin. Quelques mois plus tard, patatras. La crise du coronavirus l’oblige à fermer son commerce plusieurs semaines.

« Un super début de mois de mars »

Baisser le rideau avant même une année complète de fonctionnement n’est clairement pas l’idéal. Pas du genre à décourager Marie Vallez. Au contraire, lors de sa première semaine de réouverture, la commerçante était très heureuse de retrouver une partie de ses clientes. D’autant que les débuts de la boutique ont été très encourageants. « Il y a eu une belle évolution les deux premiers mois de l’année, explique-t-elle. Puis un super début de mois de mars, avec 15 jours fabuleux. Mais l’arrêt avec le confinement a été assez violent… Au final, le mois n’avait rien de comparable avec le chiffre habituel. » Pendant cette période, Marie Vallez a « fait le dos rond. Tant qu’il y a de la trésorerie, ça passe. »
Sa boutique en ligne a plutôt bien fonctionné. « J’ai eu des commandes de box lingerie à travers la France. C’est une offre abonnement : tous les mois, homme ou femme, vous recevez une box avec un haut et un bas, un accessoire ou un bijou. C’est adapté en fonction de vos préférences. » Même si, très clairement, « c’est avec la boutique que je pourrai vivre à terme« , reprend Marie Vallez.

Or en cette mi-mai, la reprise est plutôt calme. « Ça fait du bien d’être en boutique et de reprendre la vie commerçante. Mais pour l’instant, les clients, le contact et les conseils me manquent. » Marie Vallez note toutefois avoir eu plusieurs prises de rendez-vous pour des essayages : « Des clientes assurent ! » Pour elle, la reprise des commerces passera aussi par les personnes qui ont pu conserver leurs revenus pendant la crise. « Des personnes ont continué à bosser ou ont perçu des compensations. Ce sont elles qui peuvent nous permettre de continuer. Sans ça, on ne pourra peut-être pas maintenir tous les commerces en ville. Dans un petit village aussi dynamique que Phalempin, ce serait dommage. »
Pour Lingerie mon amour, Marie Vallez estime que les premiers mois prometteurs montrent que l’enseigne correspond « à une réelle envie et un besoin. J’ai un grand espoir. » Pendant le confinement, elle a d’ailleurs continué de commander des articles pour renouveler son offre et « faire plaisir aux clients« .

Les articles essayés mis en « quarantaine »

Néanmoins, dans une boutique d’habillement, la reprise pourrait paraître un peu plus complexe : contrairement à d’autres commerces, ici, la vente passe aussi par le contact avec les textiles, les essayages. Ce qui peut faire peur aux clients. Mais sur ce point, Marie Vallez rassure. Les boutiques d’habillement aussi, sont soumises aux gestes barrières. « Je propose évidemment du gel hydroalcoolique et des masques. Les articles essayés sont déposés dans une boîte et mis de côté pendant 24h. » Surtout, la commerçante rappelle qu’il s’agit d’une petite boutique, « il est très rare que deux personnes viennent à la suite et fassent la même taille« .

Marie Vallez conserve son système de prise de rendez-vous afin d’être le seul client en boutique. Initialement créé pour plus d’intimité, il sert aujourd’hui, aussi, à éviter de s’exposer. Son mari étant également commerçant et les époux devant s’occuper de leurs deux enfants avec la fermeture des écoles, la boutique n’est pour l’instant ouverte que le lundi de 14h à 18h puis le jeudi, le vendredi et le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h. C’est peut-être le moment de prendre rendez-vous ? contact@lingeriemonamour.com

12.02.20 - La Voix du Nord "Les dessous de Marie s'affichent"

https://www.lavoixdunord.fr/708697/article/2020-02-11/les-dessous-de-marie-s-affichent?clic=Taboola_internal&pooolrelease

« La lingerie, c’est ma passion ! » À tel point que Marie Vallez, 32 ans, a osé quitter le confort d’un poste dans le service international du groupe Damart pour ouvrir sa boutique de lingerie, à Phalempin le 23 novembre. Et offrir un « espace cosy dédié aux femmes afin qu’elles mettent en beauté » ce corps « que beaucoup ne sont pas prêtes à dévoiler.  »

Marie Vallez est là, à leur écoute, « toutes les femmes ont quelque chose à m’apprendre. » La trentenaire prend en compte « la morphologie et le produit » pour que « chacune se sente bien dans sa lingerie. » Et la commerçante veille scrupuleusement « à donner plus de liberté dans le choix de lingerie à porter le jour et la nuit. » Elle propose des bonnets allant jusqu’à O, « dans les magasins, c’est difficile d’aller jusqu’au H. » Et la jeune femme propose aussi bien une lingerie confortable que sensuelle. Elle travaille avec des maisons françaises et internationales « à des prix accessibles », rencontrées lors des salons à Paris. Comme Baelle « gérée par des frères et sœurs espagnols. » Ou encore la styliste, « Claire veut la lune », qui démocratise les pièces de lingerie avec la dentelle de Caudry : « On peut en avoir plusieurs usages, mettre au-dessus et en dessous. »

Et Marie tient à ne pas laisser une demande vaine : « Si on ne trouve pas le produit en magasin, je le commande. Et on essaie après. » Son site Internet, lancé en mai, représente 20 % de son chiffre d’affaires, et draine une clientèle plus large. Et, parallèlement, la jeune femme poursuit la vente à domicile et les salons.

Lingerie mon amour, 19 rue Léon-Blum, à Phalempin.

30.11.19 - Interview Lingerie sexy, comment éviter d'acheter n'importe quoi

http://www.union.fr/sexo/lingerie-sexy-eviter-dacheter-nimporte-quoi-305794.html#post-305794

 

05.09.19 - Dans les coulisses d'un shooting photo LINGERIE MON AMOUR

Juillet dernier, par une journée fraîche et lumineuse, LINGERIE MON AMOUR – le photographe YANIK BALIC et le modèle Gwen se sont réunis en pleine nature près de Lille pour une séance photo lingerie unique. Une collaboration pour un shooting singulier érotique chic aux valeurs partagées entre passionnés d’originalité au naturel.

Pourquoi une séance photo ? Pour immortaliser un choix de pépites, des formes et des matières à mettre en valeur avec une sublime bloggeuse de la région et un photographe à l’œil aiguisé. Une rencontre humaine, une aventure artistique et une mode à l’image des femmes d’aujourd’hui.

Avec qui ? Gwen joue les plans aux cheveux détachés ou chignon soigné avec un maquillage léger. Une femme vraie, un corps avec sa beauté authentique, ses défauts aussi. Elle n’est pas mannequin professionnel, et c’est là l’enjeu pour Lingerie mon amour : présenter une vraie femme qui dévoile son corps sublimé de lingerie fine.

Parce que Lingerie mon amour (dés)habille toutes les femmes avec des marques internationales de lingerie érotique chic et des bijoux d'ornement de créateurs français, pour que chacune trouve des pépites originales qui la subliment naturellement. Fille, femme, épouse, mère, chacune a un passé et écrit son avenir. La reconnaissance d’un corps épanoui influence la liberté de vivre ses envies, des plus sages aux plus coquines.

Le choix de cette séance en extérieur est essentiel car c’est en découvrant ces photos que vous craquerez sur les nouveaux modèles signés Bluebella Baelle Claireveutlalune JolidonClandestine Exes PetiteNoir

Découvrez l’envers de notre décor et entrez dans les coulisses d’un shooting photo lingerie !

Rdv au studio pour l’équipe à 17h, présentation des articles à shooter. On emmènera les pièces les plus visuelles : bodys au jeu de transparence Exes , soutien-gorge triangle bleu et rouge  JolidonClandestine, ensemble lingerie dentelle romantique Bluebella et quelques pièces de créateurs en exclusivité chez Lingerie mon amour Claireveutlalune et Baelle .

Yanik a déjà fait son choix précis de matériel à emmener. Gwen a quelques accessoires mode : veste et short en cuir, talons aiguilles et de quoi s’attacher les cheveux. Motivation au top !

A quelques dizaines de pas d’une route passante, isolés au milieu d’un bois, nous y sommes. Insolite ! Une ruine taguée et aménagée en pleine nature.

Réglage de luminosité, recherche des plans adéquats et enfilage du premier ensemble Bluebella . Il nous faut bien une demi-heure pour être prêts pour faire les premiers clichés. 

Des anecdotes estivales et quelques sucreries à dispo pour se détendre face à l'objectif... et c'est parti ! Le shooting dure 3h.

Deux semaines plus tard Yanik nous envoie les clichés, retouches minimales assurées. Le professionnalisme garanti une image ultra qualitative sans aucune retouche photoshop, merci Yanik ! Ces clichés véhiculeront une facette à plusieurs visages de la lingerie, érotique chic et à porter selon ses envies sages ou moins sages. Retrouvez-les tous en boutique dès maintenant !

Ce jour-là, deux produits sont mis à l’honneur : un soutien-gorge dentelle sexy à souhait Bluebella et un merveilleux pyjama dentelle label Caudry-Calais pour vos soirées coquines ou à dissocier en portant le caraco seul sur un jean ! A découvrir absolument dans la partie Créateurs du site internet. C’est une exclusivité locale, un patrimoine à préserver.

N'oubliez pas que l’érotisme se vit au quotidien, selon ses envies, et dans la recherche du plaisir, quel qu’il soit. Soyez libre de porter ce qui vous rend belle. La lingerie sélectionnée est originale, vous ne la trouverez pas dans les magasins habituels de grande distribution, l’originalité est le premier objectif ici. Vous êtes unique et vous avez besoin de prendre soin de vous, Lingerie mon amour vous guide dans le choix adapté à votre morphologie du bonnet A au bonnet O et à votre porte-monnaie !

Tous ces modèles sont sur le site !

photo 1 par Yanik Balic : body Petite Noir 89,90€

photos 2-3-4 par Yanik Balic : soutien-gorge Bluebella 54€

photo 5 par Yanik Balic : ensemble soutien-gorge Exes + culotte 35,90€

photo 6 par Yanik Balic : ensemble de nuit Claireveutlalune 250€ sur demande, non présenté sur le site

photo 7 par Yanik Balic : soutien-gorge Jolidon 39,90€ 

INVITEZ Lingerie mon amour chez vous pour une parenthèse conviviale entre filles contact@lingeriemonamour.com